Bienvenu aux rochers de Gonson, topos pour vous !

Quelques préambules: Vous êtes en montagne, les cailloux peuvent tomber, les amarrages se dévisser et le temps vite changer. Mieux vaut renoncer si il y a déjà des cordées engagées en dessous.

Respectons l’endroit et les autres utilisateurs des lieux, merci.

Topo non destiné à être copié et diffusé sans dire ni bonjour et ni merci . La plupart des points a été donné par l'Escalade Club de I' Isère (site internet eci38.fr) et la publication de ce topo ici n'est pas une action à but commercial . Tous les gens qui se sont servis de nos topos pour, publiquement, satisfaire leurs pulsions pathologiques à quelques centaines de milliers d'euros ou vendre sans demander ne sont que des raclures....... Comme nous sommes gentils mais qu'il ne faut pas trop pousser mémère dans les orties non plus, une ou deux petites baffes en retour, pour la postérité, sont plus que justifiées (et encore nos mots sont plutôt légers). Inutile de jouer ensuite les vierges effarouchées en criant au comportement insultants ou au vandalisme (bouuuuh !)...Nous ne sommes pas inscrits sur les sites incriminés et nous n'intervenons pas sur leurs forums. 

Rocher de Gonson (commune de Rencurel, Isère, Vercors)

 

Plusieurs nouveautés enfin dévoilées :

Tout d’abord, rendons à César ce qui appartient à Jules : ce site est sur la commune de Rencurel (bien que l’accès le plus simple se fasse via Méaudre). En effet, du centre village de Méaudre, aller vers les pistes de ski et tourner tout de suite à gauche derrière la salle des fêtes (panneau route des Narces). La distance, entre l’embranchement de cette route des Narces (panneau au tourne à gauche dans le village de Méaudre) et le parking de la combe du Trou Veau, est de 7,6km !

Une fois garé proprement vers les chargeoirs, prendre les chemins qui montent à gauche avant la barrière (piste ONF). Le chemin fourche rapidement en 3, prendre alors le plus raide au milieu. Il débouche dans une clairière et une sente bien marquée la traverse puis tourne à droite vers la crête dénudée d'arbres. 15mn de marche.

 

Deux lignes de rappels sont possibles désormais car il y a affluence certains jours. Dans l’ancienne ligne (au niveau de « l’érudit des rudistes »), une nouvelle chaine a été rajoutée pour éventuellement couper court au fameux 2ème jet de rappel polémique (50m, pas 50m ??).

Attention, dans la nouvelle ligne de rappel (de gauche), certains moments me paraissent encore exposés aux chutes de petits cailloux, le temps de tirer ou de lancer les cordes. Mais il y a un bon visu sur la présence d’éventuels grimpeurs en contrebas. Soyez fins et vigilants ! Si des problèmes s’avéraient trop répétitifs, cette ligne de descente pourrait être déséquipée. Par ailleurs, ne pas shunter la 3ème chaine pleine dalle. Elle permet de descendre dans un axe « sain » ensuite.

Certains noms ont été inscrits au niveau des sorties de voies (« Directissima » et « d’un extrème à l’autre »).

 

1 : Communauté de crétins

Voie 2015 . Niveau légèrement supérieur à « d’un extrême à l’autre » du fait de quelques passages en courts surplombs mais le tout est bien homogène et largement spité. La longueur clef reste toujours au même niveau dans la face.

Voie très équipée destinée à l’apprentissage de l’escalade en tête, en grandes voies. Si vous n’aimez pas l’abondance, passez votre chemin, sautez des points, faites la suivante !

Pour l’anecdote, le nom de la voie vient de la parution d’articles ou de demandes extérieures insignifiantes autant que grotesques, avant que la voie ne soit finie d’être équipée…simplement parce qu’ « on » a vu des plaquettes briller. Le virtuel du web et sans doute des histoires d’égo pour être le premier à « poster » la nouvelle… bref à l’opposé du sentiment que l’on devrait ressentir en écarquillant les yeux lorsqu’on se retrouve sur la crête des Rochers de Gonson.

2 : D’un extrême à l’autre

Première voie de la falaise. Grande classique mais moins spitée que 1 . Prendre 3-4 sangles pour cravater des lunules. 18 points dans L2 quand même ! Attention la corde peut faire partir des petits cailloux au relais final, si l’on y prend garde . Astuce pour éviter cela : l’idéal est de mettre une sangle et 1 dégaine dans une des branches de l’arbuste à droite, pour dévier la corde afin que celle-ci ne frotte sur rien et ne fasse donc pas tomber de petits cailloux (relais précédent à l’aplomb)

3 : L’érudit des rudistes

Autre classique notamment pour sa très belle longueur en 6b . Celle-ci peut être coupée (2ème tiers supérieur) suite à une demande particulière, mais c’est dommage. A noter : les rudistes sont le nom des jolis coquillages incrustés dans la masse calcaire (qu’on voit bien à R2).

4 : Directissima

Future classique ? Rocher bien sympa ! La longueur en traversée passe bien et est spitée pour qu’un second impressionné ne se mette pas au taquet. Un relais facultatif a été installé pour délester le dernier relais de rappel, si affluence. Les 2 dernières longueurs peuvent faire en une.

5 : Gonsommateurs

2 longueurs plus dures et très belles. La première présente deux bons vieux crux à l’ancienne dont un passage de toit et réta avec crochet de talon puis reptation. Ceci devrait en faire couiner plus d’un et dommage que dame nature n’ai pas creusé 2 bonnes prises de plus !

6 : Armagonson

La dernière.  Plaquettes grises. En préparant le nouvel itinéraire de descente en rappel, il est apparu évident qu’il fallait ouvrir ici. Rocher quasi parfait pour un niveau raisonnable ou il faut grimper intelligemment pour trouver le bon passage . Il reviendra aux grimpeurs de gérer les éventuels problèmes de croisement monter/descente. Faire le 3ème relais impérativement comme décrit sur le tracé.

 

Matos : ECI oui oui ! 1 peu perso aussi pour compléter